MOI, AFRICAIN.

Poème identitaire, poème déclaratif, poème qui réaffirme pour un monde oublieux ma fierté d’appartenir à une culture, avant d’appartenir à une race ! Poème qui retranscrit le besoin de présenter mes origines, mes racines, ma genèse, et l’homme au sang noir derrière le masque incolore de poète que je brandis.

Publicités
2 commentaires

Pour un poète qui me ressemble.

Vitrine de Poésie

Moi, Africain, et fils des eaux volcaniques !

Dans mes veines ruisselle sans bride…

L’âme mélancolique

De tous les geysers de l’olympe.

Moi, Africain, et fils d’un monde vaporeux !

D’un monde à la croisée des mondes…

D’un monde de purs sangs

Où s’entrechoquent l’aérien et le brumeux.

Moi, Africain, au cœur au pleur Bété !

Toutes les légendes des Dieux oubliés…

Vibrent au diapason, de ma trempe animiste.

Moi, Africain, au soleil apprivoisé !

Mais les sentiers qu’on n’a jamais pavoisé…

Hurlent tous leurs mystères dans l’encrier gbozon, de ma plume pacifiste.

— Gilles F. Dogbo

2 comments on “MOI, AFRICAIN.”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s