DIVINE ÉTINCELLE

Ce texte est un poème d’amour, un poème de romance, un poème bien raffiné. Que dire de plus ? C’est là un poème inspiré ! C’est là un poème sincère ! J’essaie d’y capturer beauté et charme comme tout poète bien né. Que faut-il voir ici in fine, si ce n’est que la plus simple vérité, qu’en chaque femme, se cache une divine étincelle, un brin de paradis.

Pas de commentaire

belle

Que tu es belle

Tel un soupir du divin telle une harpe constellée

Mais encore suave

Tel un nectar vermeil tel un met distingué

Que tu es belle

Telle la flamme vive dont on n’ose s’approcher

Mais encore suave

Telle la joue d’un bébé tel un baiser d’été

J’ai mesuré chaque contour de ta beauté

Et ai trouvé qu’en ton corps s’est noyée l’alchimie du karité

Le scandale de la tendresse et les tumultes de l’éternité

Chaque grain de ton corps trouve synonyme dans l’absolu

Tu es fragment d’éther qui symbolise l’ancien et le nouvel azur

Crois-moi sur poème Dieu scella en toi et le firmament et ses parures

— Gilles F. Dogbo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s