QUE DIRAS-TU MON ÂME

Dans ce poème, je me demande : En fait, je ne sais pas ce que je me demande ou ce qu’il m’est demandé : sans doute, je ne me demande rien. C’est un poème pour une circonstance particulière : L’impression d’avoir un acte manqué mais aussi l’impression que cet acte manqué fait partie intégrante d’un plan plus grand et difficilement compréhensible : C’est un poème sur l’acceptation des actes manqués. Dans ce poème, l’amour sert d’artefact, d’artefact pour la chute.

Publicités
Pas de commentaire

file000243780882

Que diras-tu mon âme des tourments que nous infligent les cieux

Diras-tu autrement l’amour et ses saisons malheureuses

Ô Dieu mon caractère tu l’as martelé et épuré tant de fois

Que je ne sais sous quel pont chez quelle étrangère fut précipitée ma foi

À confier mon histoire sans fards aux anges hagards

Mon vers atrocement naturel est devenu un discours blafard

Penchant songe et transports ont tant émondé mon cœur

Qu’il reste ne reste sur ma feuille qu’une bien morose fleur

— Gilles F. Dogbo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s