D’EAU BEAU

D’EAU BEAU – A celle qui m’inspire tel un phare, cette part, ce poème d’un romantisme réaliste et éclectique. Faut-il y voir des soubresauts lyriques et des ombres récalcitrantes dans ces noms et prénoms poétiques ? Faut-il n’y voir que des critiques d’un amour altéré, un admirateur jaloux, un amant hypocrite et une promesse d’aimer ? Bref, vous trouverez que ceci n’est sans doute pas un poème d’amour ou qu’il l’est de manière intrigante.

Publicités
2 commentaires

A celle qui m’inspire tel un phare.

bg_12

Je m’appelle « Dogbo, Gilles Fabien »

Qu’on m’appelle « D’eau Beau, J’y Fais Bien »

Si tu m’aimes d’autres secrets en corps il me faudra te chuchoter

En savourant tes tétons imbibés d’une brillante vodka de rosée !

 

Tu t’appelles « Fleur Hivernale, Baiser Printanier »

Fille au cœur d’ambre à l’âme septentrionale parsemée de diadèmes enjoués

J’ai souvent rêvé rêvant rêveur de découvrir ton saint des saints

Et sans chichis et sans prélude d’aubaine de t’y faire bien !

 

Il s’appelle « Flirteur Frustré, Caïn Câlin »

Et d’un amour malin t’aimeras aussi longtemps que je t’aimerai

Mais t’useras telle poupée de cire quand meilleure que toi je trouverai !

 

Elle s’appelle « Sourire de Soleil, Toucher du Temps d’Hier »

Me forcera à l’aimer sans tergiverser par devers les éthers en déclin

Et n’aime que moi de tout son sang à ce qu’il paraît !

— Gilles F. Dogbo

2 comments on “D’EAU BEAU”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s