JE VOYAGE IMMOBILE

Pas de commentaire

DSC_2144

 

Pour avoir vu le disque d’hélium me suivre

Lors d’une course hâtive dandinant ivre

Et cherché dans les yeux châtains de ma brune

Les annales de bacchanales qui flétrirent son âme.

 

Pour avoir bu aux geysers de son corps

Deux célestes sangrias qui rendent plus fort,

Avoir cru en des fables encor,

Jeté à la surface des eaux mes biscuits sablés d’or.

 

Pour avoir conquis des terres perfides d’inspiration

Et déifié ma Mie sur les coussinets de la passion,

Pour avoir écouté des merles fredonner des sérénades

Et suivi l’écho divin de leurs timbres jusqu’à l’extase,

 

Pour avoir donné vie à l’astre qui sommeillait en moi

Les lames de la parole sont devenues mes armes :

Lorsque j’écris, je voyage immobile

Et tant d’hémisphères je parcoure en une strie de poésie…

 

— Mr. Gilles-Fabien Dogbo