FEMME FLEUR

Et bien, voici ici la vérité, – un poème inspiré d’une voisine de classe, belle et charmante comme un « cœur »… Ce poème, quoiqu’il soit peu ordinaire, ou trop commun, selon votre sensibilité, ne manquera pas de toucher et d’émouvoir les âmes les plus sensibles. La tonalité est quelque peu enfantine comme si je jouais et à l’amour et à la mourre… Suivez ce poème, allez dans sa direction, où qu’il puisse vous mener. Vous comprendrez la complexité des sentiments et la simplicité de la plume l’ayant écrite. Et oui, parfois, écrire un poème, « c’est aussi simple que ça ».

Pas de commentaire

A une Voizie.

Dark, Vitrine de Poésie, Gilles Dogbo, Road, Poetry, Poésie

MAL je connais le nom des fleurs mais un seul jamais N’ai-je oublié… Serait-il parce qu’une femme-fleur j’aimais L’aimer, ai-je osé ?

Diantre, le temps passé entre guillemets

M’a dérobé, —

Pour peine l’illusion d’avoir fumé

Le calumet…

Elle partit sans une bise Telle une brise Sentie mais jamais chatouillée.

En cette tiède vesprée, je la revois !

Soudain en moi ressuscite tout l’émoi

Gaspillé.

— Gilles F. Dogbo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s