MON CŒUR (2)

Pas de commentaire

golden heart

Telle une forteresse plantée sur le rocher le plus élevé, imprenable au regard des aigles,

Un boom-cœur blindé dont nul ne sait la latitude,

Une étoile qui carbonise avec l’éclat de mille soleils,

Et distille l’ombre parfumée d’une huile de musc,

De vanille et de fleur d’orangers,

Si je brandis ma crête tel un coq aux aguets,

Mon cœur,

C’est que j’aime ton cœur avec mon crâne…

//

Mon cœur,

N’est guère un marché vulgaire où l’on crache des mensonges

Nul n’a jamais pénétré mon crâne même dans un songe

J’ai renié l’orthographe de vilenie

En face d’une vipère qui tenta de me crever l’œil avec son venin

Dans l’étui de ma langue

Est gravé leurs noms — à eux — en lettres exsangues

Parce que mon cœur,

Je t’aime comme on aime une flamme :

Avec mon crâne…

//

Mon cœur,

N’ai-je point lutté avec Satan ne l’ai-je point vaincu dans la nuit-scurité

Ici-bas dans la mansuétude, ici-bas dans la magnitude

De la haine-amour et de l’amour-haine ?

Si tu prouves que mon bonheur est une fleur qui prospère dans ton cœur

Alors mon cœur, mon crâne t’écrira un poème…

//

Gilles D. Fabien

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s