LA QUALITE LA PLUS IMPORTANTE DU POETE

Quelle est la qualité la plus importante du poète ?
Ah ! A vrai dire, je n’y sais trop rien, peut-être parce que je suis jeune, ou peut-être parce que c’est seulement maintenant, après plus de dix (10) ans de labeur que je décide de faire une trêve pour me poser cette question hautement importante. Quelle est donc cette fichue qualité qui permettrait d’élever l’âme la plus ordinaire au rang de poète émérite ?

Publicités
Pas de commentaire

Orphée

Quelle est la qualité la plus importante du poète ?

Ah ! A vrai dire, je n’y sais trop rien, peut-être parce que je suis jeune, ou peut-être parce que c’est seulement maintenant, après plus de dix (10) ans de labeur que je décide de faire une trêve pour me poser cette question hautement importante. Quelle est donc cette fichue qualité qui permettrait d’élever l’âme la plus ordinaire au rang de poète émérite ?

A question subjective, réponse subjective. Que diriez-vous de la persévérance ? Ce qui paraît inexprimable à 16 ans devient aisé à 20 ans lorsqu’on travaille d’arrache-pied à améliorer son style aussi bien que sa perception de la réalité. Que diriez-vous du don d’observation ? Aristote affirmait que l’imitation du réel était l’objet et l’essence même de cet art. Ce qui s’avère remarquablement vrai en ce sens qu’avant de créer ou d’innover, l’être humain fait ses premiers pas dans la vie en imitant… L’imitation, puis la déformation puis l’invention du réel sont des traits indispensables au poète. Mais que dire donc de l’amour de la poésie ?

Bof, l’amour de la poésie, c’est ridicule ! Nous voyons bien des dizaines d’artistes célèbres dans divers domaines liés à la poésie (Rap, RnB, Slam) qui ne sauraient donner une définition satisfaisante de ce qu’est une métonymie. Mais faut-il étudier la poésie pour l’aimer et l’apprécier ? Si la réponse est non, il serait fort probable qu’eux aussi, ils aiment ce noble art à leurs manières. Aimer la poésie, c’est l’adopter, la vivre au quotidien, la chouchouter telle une amante et disposer de son temps et de son énergie de telle sorte qu’elle ne soit jamais reléguée à l’arrière plan. Aimer la poésie, c’est l’épouser et la redorer à chaque heure, à chaque seconde. C’est en faire un modus vivendi, et c’est aussi vouloir hisser son étendard plus haut en la proclamant reine des arts.

Alors la véritable question est : « Comment aimez-vous ? » L’intensité et la manière d’aimer écrire, tout est là ! Pas besoin d’obtenir un diplôme pour être un maître d’art. Il faut juste de l’appétit, beaucoup d’appétit, énormément d’appétit pour la lecture et surtout pour l’écriture qui quant à elle ne livre pas ses secrets à celui qui essaie mais plutôt à celui qui est acharné.

J’espère avoir apporté quelques lumières sur cette préoccupation. Mais dites, pour vous, quelle est la qualité la plus importante du poète ?

— Gilles F. Dogbo

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s